Colonisation des lacs par le myriophylle à épi

Saint-Donat, le 12 mars 2019 – Dans sa stratégie de prévention contre la colonisation de ses lacs par le myriophylle à épi, la Municipalité de Saint-Donat a octroyé un mandat au Conseil régional de l’environnement des Laurentides (CREL) afin d’évaluer et d’optimiser ses outils de prévention et communication.

Également, le CREL réalisera des inventaires, des relevés bathymétriques et des échantillonnages afin d’identifier la vulnérabilité des  lacs à l’implantation de cette plante envahissante et localisera les endroits les plus à risque.

Le mandat consistera également à accompagner et former des comités de bénévoles issus des associations de lacs afin qu’ils puissent identifier rapidement les potentielles plantes étrangères par rapport aux plantes locales.

Enfin, le dernier volet du mandat permettra d’élaborer un plan d’urgence en cas d’identification d’une plante indésirable dans un des lacs du territoire. Bien que le risque nul est difficilement atteignable, la municipalité souhaite par cette démarche le réduire le plus possible. Rappelons qu’il est presque impossible de retirer cette plante lorsqu’elle est introduite dans un lac et que l’écosystème et les activités récréatives s’en trouvent fortement affectés.

Cette stratégie a été élaborée suite aux représentations de l’UMQ auprès du gouvernement du Québec en juillet dernier afin de sensibiliser ce dernier aux conséquences désastreuses de la prolifération des plantes envahissantes dans des municipalités de villégiature comme Saint-Donat. L’Union tiendra d’ailleurs un webinaire gratuit pour ses membres sur cet enjeu d’actualité le 29 mars prochain.

Rappelons qu’à ce jour, les lacs de Saint-Donat n’ont pas été envahis par les plantes indésirables.