Partager

Centenaire de l’UMQ (1919-2019)
100 ans en mouvement!

Lévis, le 22 février 2019 Lors d’une réunion des membres de son conseil d’administration aujourd’hui à Lévis, l’Union des municipalités du Québec (UMQ) a officiellement donné le coup d’envoi des célébrations qui marqueront, le 15 décembre 2019, son centième anniversaire de fondation.

« Depuis 100 ans, l’UMQ a toujours su demeurer une organisation innovante et à l’avant-garde, exerçant un leadership politique fort et dédiée à accompagner efficacement ses membres, des municipalités et organisations municipales de toutes tailles et de toutes les régions représentant aujourd’hui 85 % de la population et du territoire du Québec. En 2019, nous profiterons des célébrations du centenaire pour rappeler tout le chemin parcouru par le milieu municipal et projeter notre vision de l’évolution des gouvernements de proximité », a déclaré le président de l’UMQ et maire de Drummondville, monsieur Alexandre Cusson.

Une programmation du centenaire riche et variée

Au cours des prochains mois, l’Union déploiera plusieurs actions sur le thème « UMQ : 100 ans en mouvement » afin de souligner cet événement majeur dans l’histoire municipale au Québec. Parmi les principales activités et initiatives à venir en 2019, mentionnons, entre autres :

  • Une signature visuelle spécifique, utilisée dans l’ensemble des communications de l’UMQ;
  • Des chroniques, nouvelles et rappels historiques dans les différentes publications et plateformes de l’Union (magazine URBA, bulletin Carrefour municipal, réseaux sociaux);
  • Un livre sur le centenaire de l’organisation;
  • Un ouvrage sur les 15 ans du mérite Ovation municipale;
  • La création d’une bourse de recherche sur les municipalités;
  • Des capsules historiques en formats vidéo et en balados;
  • Des cahiers spéciaux, entrevues et publicités dans différents quotidiens et médias spécialisés.

Trois événements phares en 2019 s’inscriront par ailleurs directement dans les célébrations du centenaire de l’Union :

  • 9 au 11 mai : Assises annuelles de l’UMQ à Québec;
  • 19 et 20 septembre : Versement des archives de l’UMQ à Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et réunion du conseil d’administration de l’Union à Montréal (en mémoire de monsieur Joseph Beaubien, maire d’Outremont de 1910 à 1949, co-fondateur et premier président de l’UMQ);
  • 5 et 6 décembre : Réunion régionale annuelle du conseil d’administration de l’UMQ à Saint-Hyacinthe (en mémoire de monsieur Télesphore-Damien Bouchard, maire de Saint-Hyacinthe de 1917 à 1930 et de 1932 à 1944, co-fondateur et premier secrétaire-trésorier de l’UMQ).

« Au cours des derniers mois, mes collègues et moi avons élaboré une programmation particulièrement riche et diversifiée pour marquer le centenaire de l’UMQ tout au long de l’année et en faire un événement à la hauteur de la contribution que l’organisation a apporté à la société québécoise. J’invite les élues et élus de partout au Québec à participer activement aux festivités et à partager leurs histoires pour expliquer l’impact de leur Union pour leur municipalité et leur communauté », a ajouté la présidente de la Commission des Assises 2019 et du 100e anniversaire et mairesse de Sainte-Julie, madame Suzanne Roy.

Pour ne rien manquer des activités entourant le centenaire de l’UMQ, visitez régulièrement la section spéciale du site Web de l’Union au cours des prochains mois et suivez les publications à venir sur les réseaux sociaux par le biais du mot-clic #100ansUMQ.

Les origines de l’UMQ

C’est le 15 décembre 1919 que fut créée l’« Union des municipalités de la province de Québec », à l’initiative de Télesphore-Damien Bouchard, de Joseph Beaubien et de plusieurs autres élus de partout au Québec.

La fin de la Première Guerre mondiale a amené une vague de fond en faveur d’une industrialisation et d’une réforme urbaine au Québec. L’augmentation des populations dans les zones urbaines exigeait des municipalités la planification de nouveaux services tels l’eau potable, le gaz, l’éclairage électrique, les égouts, le téléphone, le transport et des efforts financiers énormes pour supporter ce développement.

Les municipalités ont ainsi senti le besoin de se regrouper pour partager leurs préoccupations et se donner, avec l’UMQ, un outil efficace de représentation auprès du gouvernement et de son nouveau ministère des Affaires municipales, né lui-même en 1918 des pressions des municipalités.

 

Suivez-nous