Budget fédéral

Montréal, le 26 février 2018 – L’Union des municipalités du Québec (UMQ)  souhaite que le budget fédéral qui sera présenté demain par le ministre des Finances du Canada, l’honorable Bill Morneau, permette de pérenniser le transport collectif, de participer à l’essor des régions et d’accélérer la concrétisation des ententes bilatérales pour les programmes d’infrastructures fédéraux.

« L’argent doit suivre les responsabilités. De plus en plus, ce sont les gouvernements de proximité qui mettent en œuvre les solutions pour relever les défis démographiques, climatiques et économiques. L’attraction de la main-d’œuvre et des entreprises passe par des milieux de vie dynamiques, où l’accessibilité au transport durable est optimale et où les infrastructures sont modernes et adaptées aux besoins des citoyennes et des citoyens », a déclaré le président de l’UMQ et maire de Drummondville, monsieur Alexandre Cusson.

Assurer la pérennité des transports collectifs

Le plan Investir dans le Canada contribuera à améliorer les infrastructures en matière de transport collectif. Néanmoins, il faut assurer la pérennité des services en finançant les coûts d’exploitation. L’UMQ considère que le modèle de financement actuel doit être révisé afin d’améliorer l’accès au transport collectif sur l’ensemble du territoire québécois.

Contribuer à l’essor des régions en améliorant les ports maritimes et les aéroports

Le gouvernement fédéral veut céder certains ports aux municipalités. Cependant, plusieurs des infrastructures ciblées ont besoin d’être réhabilitées. On estime ces besoins à environ 20 millions $ à 35 millions $ par port. Selon l’UMQ, le gouvernement fédéral devrait financer les municipalités pour  l’acquisition et la rénovation des ports fédéraux.

De plus, plusieurs aéroports régionaux ne répondent plus aux standards d’aujourd’hui, ce qui restreint leur rôle de leviers économiques régionaux. Une étude commandée par l’UMQ estime en effet à 400 millions $ sur cinq ans les besoins pour mettre à niveau et développer les aéroports en région. L’UMQ réclame depuis plusieurs mois déjà des investissements à ce sujet, entre autres pour allonger les pistes, construire des hangars et moderniser l’équipement.

Entente bilatérale avec le Québec pour les programmes d’infrastructures fédéraux

Le gouvernement fédéral négocie avec le Québec les ententes sur les programmes d’infrastructures et malheureusement, les fonds ne sont pas toujours accessibles rapidement pour les municipalités du Québec, ce qui cause plusieurs problèmes. L’UMQ souhaite ultimement que le modèle du Fonds de la taxe sur l’essence soit celui privilégié afin d’éviter la bureaucratie et offrir toute l’autonomie et la flexibilité aux municipalités d’investir là où sont les besoins et au moment qu’elles jugent le plus opportun.

Enfin, les municipalités s’attendent à la signature prochaine des ententes visant la phase 2 du plan Investir dans le Canada et sur le logement social, car les besoins sont grands à ce chapitre.