Réaction de l’UMQ au budget fédéral

Ottawa, le 22 mars 2017 – L’Union des municipalités du Québec (UMQ) accueille positivement le plan budgétaire 2017 présenté aujourd’hui par le ministre des Finances du Canada, l’honorable Bill Morneau, bien qu’on y trouve peu d’informations sur les projets qui seront financés.

De façon générale, l’UMQ se montre satisfaite des investissements confirmés par le gouvernement fédéral dans le budget en matière d’infrastructures, notamment pour le transport collectif et les infrastructures vertes, qui sont structurants pour les communautés et importants pour la lutte contre les changements climatiques. Toutefois, il est essentiel que les gouvernements du Québec et du Canada puissent s’entendre dans les meilleurs délais afin que les investissements puissent atteindre leurs cibles rapidement.

L’Union souhaite d’ailleurs être partie prenante de ces négociations afin de faire valoir les priorités municipales, entre autres l’instauration d’un nouveau mode de partage des coûts selon la formule 50 % – 33 % – 17 % et l’inclusion des salaires municipaux parmi les dépenses admissibles. Elle souhaite aussi que les programmes soient suffisamment flexibles pour répondre aux besoins diversifiés des municipalités, notamment en matière d’infrastructures culturelles et sportives.

L’UMQ se réjouit par ailleurs de la mise en œuvre de la nouvelle Banque de l’Infrastructure du Canada (BIC) et la volonté de favoriser de nouvelles façons de faire, en offrant une place au secteur privé qui permettra de libérer des fonds publics afin de réaliser davantage de projets d’infrastructures. L’Union s’assurera par contre que les municipalités pourront avoir accès à ces nouveaux modes de financement.

L’organisation accueille par ailleurs favorablement les investissements annoncés en innovation, notamment pour favoriser le développement de communautés intelligentes. Il s’agit en effet d’un dossier prioritaire pour l’UMQ, qui travaille activement pour outiller les municipalités à ce chapitre, entre autres par le biais de son Comité sur les communautés intelligentes.

Enfin, l’UMQ est déçue de constater que le budget fédéral ne prévoit pas de mesures de soutien à court terme pour le développement économique des communautés forestières. L’UMQ et les partenaires forestiers du Québec avaient en effet pressé Ottawa d’offrir des garanties de prêt pour les entreprises forestières affectées par le conflit commercial sur le bois d’œuvre, alors que la menace d’imposition de droits compensatoires antidumping par le gouvernement américain s’avère imminente.

« Le budget fédéral présenté aujourd’hui s’inscrit dans la suite du précédent et nous rappelle que les investissements dans les infrastructures sont le pivot du développement durable de nos communautés et de la qualité de vie de nos citoyens. L’UMQ se réjouit de la poursuite d’un plan d’investissement important dans les infrastructures publiques, considérant que les municipalités sont responsables de près de 60 % d’entre elles », a déclaré le premier vice-président de l’UMQ et maire de Drummondville, monsieur Alexandre Cusson.