Budget du Québec
L’argent doit suivre les responsabilités, plaide l’UMQ

Montréal, le 22 mars 2018 – Dans le cadre de la réunion de son Caucus des municipalités de la Métropole et à quelques jours du dépôt du budget du Québec 2018-2019, l’Union des municipalités du Québec (UMQ) réitère ses priorités. Pour l’UMQ, le partage des revenus du cannabis, le financement du transport collectif et des mesures pour soutenir les régions et l’occupation dynamique du territoire doivent figurer au budget.

« Les revenus doivent suivre les responsabilités. C’est le cas notamment pour la légalisation du cannabis, dont les impacts seront majoritairement locaux. L’UMQ demande le partage des revenus fiscaux du cannabis, des mesures pour l’essor des régions et un financement accru du transport collectif. À ce sujet, il est nécessaire d’aller de l’avant avec des projets de mobilité structurants et adaptés aux réalités locales, dans toutes les régions du Québec », a indiqué le président de l’UMQ et maire de Drummondville, monsieur Alexandre Cusson.

Cannabis

La légalisation du cannabis aura un impact majeur sur les responsabilités des municipalités, dont la sécurité publique et l’urbanisme. À cet égard, les municipalités souhaitent que leur autonomie soit respectée. L’UMQ demande aussi que le tiers des revenus fiscaux perçus au Québec revienne aux municipalités, ce qui leur permettrait d’assumer les nouvelles dépenses liées à l’implantation et à la mise en œuvre de la légalisation du cannabis.

Mobilité, transport et occupation dynamique du territoire

Les municipalités injectent chaque année 2,5 milliards de dollars dans le transport collectif et assument la majeure partie des charges d’exploitation. L’UMQ demande de revoir le partage des coûts d’exploitation en transport collectif et de dédier la majeure partie du Fonds vert au financement du transport collectif.

L’UMQ réclame également une hausse du financement du transport adapté de 25 millions de dollars par année et la mise en place d’un programme pour les infrastructures aéroportuaires doté d’un budget de 400 millions de dollars sur cinq ans. Elle souhaite également que les programmes d’aide à la voirie locale soient bonifiés et simplifiés et que la contribution financière des municipalités dans le cadre des programmes d’infrastructures soit plafonnée à 20 %.

Le gouvernement du Québec doit payer ses taxes foncières

Par équité envers les contribuables fonciers et afin que les municipalités aient la capacité financière d’offrir des services de qualité, l’UMQ demande enfin au gouvernement du Québec de payer la totalité de ses taxes foncières. Soulignons que les compensations tenant lieu de taxes ne couvrent que les trois quarts des sommes dues aux municipalités par le gouvernement.

Valérie Plante à la présidence du Caucus des municipalités de la Métropole de l’UMQ

Les élues et élus ont profité de la réunion du Caucus des municipalités de la Métropole de l’UMQ pour pourvoir les postes à la direction du caucus pour le mandat 2018-2019. Ils ont notamment désigné la mairesse de Montréal, Valérie Plante, comme présidente. Rappelons que le Caucus des municipalités de la Métropole de l’UMQ est formé des 82 municipalités comprises dans le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).

« Je tiens à féliciter ma collègue pour son élection à la présidence de notre Caucus des municipalités de la Métropole. Son leadership et son dynamisme contribueront assurément à ce que les priorités des municipalités de la région métropolitaine de Montréal soient bien entendues au sein des instances de l’UMQ », a conclu Monsieur Cusson.

Suivez-nous