Annonce de la tenue d’un Sommet gouvernemental sur le transport ferroviaire –
L’UMQ y voit une réponse positive à la Déclaration de Trois-Rivières

Montréal, le 31 mai 2019 – L’Union des municipalités du Québec (UMQ) accueille avec enthousiasme l’annonce de la tenue d’un Sommet sur le transport ferroviaire par le gouvernement du Québec et voit par le fait même son leadership confirmé sur la question. En effet, l’UMQ a tenu l’automne dernier un important Forum municipal sur le transport ferroviaire qui a permis aux municipalités d’adopter la Déclaration de Trois-Rivières, articulée autour de trois axes stratégiques : l’intermodalité, l’efficacité et la sécurité du transport ferroviaire.

L’UMQ propose de partager ses principaux constats dans le cadre du Sommet sur le transport ferroviaire annoncé par le ministre des Transports, monsieur François Bonnardel. « On remarque que le leadership de l’UMQ a des échos : l’initiative proposée aujourd’hui ne peut qu’être la bienvenue pour les municipalités. Nous nous présenterons aux travaux du Sommet avec comme principal argument la Déclaration de Trois-Rivières, qui éclairera sans doute le gouvernement du Québec sur l’importance du rail, mais qui apportera également des pistes de solutions nécessaires pour une réelle stratégie de transport ferroviaire », a déclaré d’entrée de jeu monsieur Alexandre Cusson, président de l’UMQ et maire de Drummondville.

Déjà à pied d’œuvre, l’UMQ a commandé une vaste étude sur le sujet du rail pour renforcer son argumentaire en faveur d’investissements stratégiques soutenant un réseau efficace et sécuritaire de transport ferroviaire. Ses conclusions seront connues à l’automne 2019. « Le réseau ferroviaire traverse plus de 500 communautés au Québec. Les échanges qui ont débuté l’automne dernier pourront continuer. C’est une bonne nouvelle. Nous entendons être actifs pour que le transport de personnes et de marchandises par rail redevienne attractif et concurrentiel et joue pleinement son rôle de levier économique pour nos régions et d’outil d’occupation de notre territoire », a conclu monsieur Jean-Maurice Matte, président du Comité ferroviaire de l’UMQ et maire de Senneterre.