Agrile du frêne

Boucherville, le 14 juillet 2017 —Dans le cadre de ses interventions de lutte contre l’agrile du frêne, la Ville de Boucherville a mis en place un projet pilote de lutte biologique en collaboration avec la firme GDG Environnement et ses partenaires (Institut national de la recherche scientifique et Ressources Naturelles Canada).

Trente dispositifs d’autodissémination contenant un champignon entomopathogène, le Beauveria bassiana, ont été installés en juin dans le Vieux-Boucherville et au parc du Boisé-du-Pays-Brulé. Ces dispositifs utilisent un piège Lindgren, de couleur verte et constitué d’une superposition d’entonnoirs. Ils sont accompagnés d’un piège collant, également vert, à base triangulaire (voir la photo). Lorsque les agriles passent dans un piège, elles entrent en contact avec le champignon; celui-ci les contamine et entraîne leur mort en cinq à sept jours.

Le champignon Beauveria bassiana est utilisé depuis déjà plus d’une décennie par les producteurs en serre, afin d’éliminer certains insectes nuisibles à leurs cultures. Il est présent naturellement dans le sol et la majorité des gens résidant au Québec ont déjà été exposés à ce champignon, sans conséquence. Ce champignon est sans danger pour les humains, les animaux, les insectes bénéfiques et les végétaux.