Partager

Accélération des projets de transport collectif et d’amélioration du réseau routier –
Des mesures-clés pour une relance, selon l’UMQ

Publié le 14 mai 2020

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) accueille positivement l’annonce faite cet après-midi par le gouvernement du Québec de devancer des investissements totalisant 600 millions $ afin de mettre en chantier des projets de transport collectif et 370 millions $ pour des projets visant à améliorer le réseau routier. Aujourd’hui, le gouvernement répond à une mesure phare du Plan de relance économique municipal de l’UMQ.

« Chaque dollar investi en infrastructure génère jusqu’à 1,64 $ en croissance économique. C’est la meilleure façon d’assurer la relance de notre économie. Il faut regénérer de la richesse et remettre les gens au travail. Les petits comme les grands projets doivent être lancés rapidement, dans toutes les régions du Québec. Les municipalités sont au rendez-vous pour participer à la relance et mettre en œuvre les chantiers qui sont prêts à démarrer», a déclaré madame Suzanne Roy, présidente intérimaire de l’UMQ et mairesse de Sainte-Julie.

Le Plan de relance économique municipal de l’UMQ s’appuie sur quatre axes stratégiques d’intervention : le développement durable, la mise en chantier des projets d’infrastructure, la vitalité des municipalités et des régions et le soutien aux commerces de proximité et aux entreprises. Le plan de relance a été élaboré de concert avec les municipalités membres de l’Union, mais également avec plusieurs partenaires économiques d’importance.

L’UMQ rappelle que la crise de la COVID-19 a entraîné des impacts financiers majeurs pour les municipalités. Malgré une gestion rigoureuse de leurs budgets, celles-ci doivent faire face à la fois à une baisse substantielle de leurs revenus et à une augmentation significative de leurs dépenses. On estime en effet entre 852 millions $ et 1,2 milliard $ les pertes financières que devront absorber les municipalités québécoises d’ici la fin de 2020, dont près de 60 % sera occasionnée par une chute marquée des revenus pour les sociétés de transport collectif.

Suivez-nous