Partager

Accélération des investissements en voirie locale –
Une bonne nouvelle pour les régions, selon l’UMQ

Publié le 19 mai 2020

Montréal, le 19 mai 2020 — L’Union des municipalités du Québec (UMQ) accueille positivement l’annonce faite ce matin par le gouvernement du Québec, qui a précisé que les investissements de 369 millions $ annoncés vendredi dernier serviront aux projets de voirie locale ainsi qu’à la réparation, à l’entretien et à la sécurité du réseau routier des régions du Québec. L’annonce gouvernementale reprend ainsi l’une des mesures phares du Plan de relance économique municipal de l’UMQ.

« Avec les détails offerts aujourd’hui par le ministre François Bonnardel, les municipalités peuvent se réjouir que le gouvernement concentre ses efforts sur la voirie locale qui demeure, dans plusieurs régions, l’un des ingrédients essentiels à la prospérité. Nos routes, nos rues et nos chemins nous connectent entre nous, facilitent nos échanges et stimulent notre économie. Bien entretenus, ils contribuent à créer des milieux de vie agréables », a déclaré madame Suzanne Roy, présidente intérimaire de l’UMQ et mairesse de Sainte-Julie.

Selon les calculs de l’UMQ, au cours des deux dernières années, les sommes dédiées au Programme d’aide à la voirie locale ont plus que doublé par rapport aux investissements qui étaient initialement prévus.

« Ces importantes avancées ne sont pas étrangères aux négociations de l’UMQ entourant la signature du pacte fiscal à l’automne dernier et aux représentations du monde municipal en faveur d’un plan de relance économique municipal. Le travail de l’UMQ a aussi permis l’assouplissement des critères de versement des investissements du gouvernement du Québec, notamment en ce qui concerne les chemins à double vocation, ce qui contribuera à accélérer la mise en œuvre des projets municipaux », a conclu madame Roy.

Plan de relance économique municipal et impacts financiers de la COVID-19

Le Plan de relance économique municipal de l’UMQ s’appuie sur quatre axes stratégiques d’intervention : le développement durable, la mise en chantier des projets d’infrastructure, la vitalité des municipalités et des régions et le soutien aux commerces de proximité et aux entreprises. Le plan de relance a été élaboré de concert avec les municipalités membres de l’Union, mais également avec plusieurs partenaires économiques d’importance.

L’UMQ rappelle que la crise de la COVID-19 a entraîné des impacts financiers majeurs pour les municipalités. Malgré une gestion rigoureuse de leurs budgets, celles-ci doivent faire face à la fois à une baisse substantielle de leurs revenus et à une augmentation significative de leurs dépenses. On estime en effet entre 852 millions $ et 1,2 milliard $ les pertes financières que devront absorber les municipalités québécoises d’ici la fin de 2020, dont près de 60 % seront occasionnées par une chute marquée des revenus pour les sociétés de transport collectif.

Suivez-nous