Partager

2e Sommet des Premières Nations et des municipalités sur la réconciliation

Publié le 3 septembre 2019

Le premier vice-président de l’UMQ et maire de Gaspé, monsieur Daniel Côté, et la présidente du Comité conjoint de l’UMQ sur les enjeux autochtones en milieu urbain et mairesse de Chibougamau, madame Manon Cyr, ont participé, les 29 et 30 août à Wendake, au 2e Sommet des Premières Nations et des municipalités sur la réconciliation, organisé conjointement par la Ville de Québec et la Nation huronne-wendat.

L’événement a réuni plusieurs personnalités de marque, dont madame Sylvie D’Amours, ministre responsable des Affaires autochtones, monsieur Konrad Sioui, Grand Chef de la Nation huronne-wendat, monsieur Régis Labeaume, maire de Québec, et monsieur Ghislain Picard, chef de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador. Tout comme lors de la première édition, tenue en août 2018 à Montréal, l’UMQ agissait à titre de partenaire de ce sommet.

En compagnie de plusieurs mairesses et maires de différentes régions, Madame Cyr et Monsieur Côté ont profité de l’événement pour réaffirmer la volonté de l’Union de poursuivre son travail et ses efforts de sensibilisation auprès de ses membres afin de favoriser un meilleur dialogue et une compréhension commune entre le milieu municipal et les peuples autochtones.

Le sommet a également donné lieu à une réconciliation entre le maire d’Oka, monsieur Pascal Quévillon, et le Grand Chef de Kanesatake, monsieur Serge Simon, à la suite du différend survenu plus tôt cet été entre les deux hommes dans le dossier de la rétrocession de terres aux Mohawks. Madame Cyr et Monsieur Côté ont salué ce geste:

« Le respect mutuel doit être à la base des relations entre les municipalités et les Premières Nations. Ensemble, nous sommes toujours plus forts. Bravo aux leaders de ces communautés qui prouvent que la réconciliation est possible! »

Rappelons que l’Union a été particulièrement active sur l’enjeu des relations entre municipalités et Premières Nations au cours des dernières années. L’Union a entre autres mis sur pied, en partenariat avec le Regroupement des Centres d’amitié autochtones du Québec, un Comité conjoint sur les enjeux autochtones en milieu urbain, qui a pour mandat de soutenir les membres de l’Union dans la mise en œuvre des recommandations de la Commission de vérité et réconciliation du Canada.

Suivez-nous